Translate | Traducir

dijous, 21 d’abril de 2016

Una 'parte significativa' de la comunidad musulmana belga celebró los atentados 'bailando'

LA LIBRE BLEGIQUE.- Dans les colonnes du "Standaard", le vice-Premier ministre N-VA a affirmé qu'une "partie significative" de la communauté musulmane avait "dansé" à l'annonce des attentats.

L'opposition mais aussi une partie de la majorité attendaient de M. Jambon qu'il étaye ses dires jugés stigmatisants, en particulier quand il vise une partie "significative" d'une communauté de quelque 800.000 personnes en Belgique.

"Pour moi significatif veut dire signifiant", a expliqué M. Jambon. Selon lui, le phénomène du soutien dont jouissent les terroristes dans une partie de la population est connu: "Tout le monde sait que de tels faits se sont produits. Faut-il attendre un procès-verbal pour confirmer l'existence de tels faits? "

Le ministre s'est appuyé sur les témoignages reçus des services de secours et de police, sans en dire plus pour ne pas, à l'en croire, stigmatiser qui que ce soit. "Plusieurs services m'ont confirmé que ce ne sont pas des rumeurs et qu'ils ont vécu cela sur le terrain", a-t-il soutenu, avançant l'idée d'un "chiffre noir" du soutien au terrorisme comme il en existe en matière de racisme, de violence intrafamiliale ou d'homophobie.

M. Jambon a en revanche mis en avant le soutien sur les réseaux sociaux, où la Belgique se situerait à la troisième place mondiale après le Qatar et le Pakistan, ou les pierres jetées à Molenbeek lors de l'arrestation de Salah Abdeslam.
Más...


Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada

Nota: Només un membre d'aquest blog pot publicar entrades.