Translate | Traducir

divendres, 13 de maig de 2016

De 'el Estado soy yo' a la 'Democracia somos nosotros'


Madrid, New York, Paris: des rebelles très conformistes
Ces événements révèlent, me semble-t-il, non pas une crise dans la démocratie comme on nous le raconte, mais le refus des minorités activistes de gauche d’accepter les règles de la démocratie : ce qui n’est pas nouveau mais qui s’aggrave à mesure que l’idéologie gauchiste s’éloigne de la société réelle. Je constate à cet égard une différence essentielle entre Nuit debout, avant tout une critique de la société libérale, et Mai 68 à Paris : les “événements” de Mai 68 ne coïncidèrent pas avec des idéologies anciennes mais exprimaient un refus collectif du principe d’autorité dans la société en général. Mai 68 fut d’essence libertaire et, bien que ces manifestations furent brèves, elles ont conduit à une libéralisation générale dans la société française, dans les Universités, les entreprises, les familles, les églises, la vie politique. Ce fut comme un ballon d’oxygène, ce que n’est pas Nuit debout. Pour ceux qui espéraient, naïvement, qu’à Madrid, New York et Paris, émergent de ces manifestations quelques idées fraîches et stimulantes à l’usage du monde d’aujourd’hui, on ne peut être qu’affreusement déçu. On n’a guère entendu que de très vieilles chansons sur les horreurs du capitalisme qui datent de bientôt deux siècles, remontant au “socialisme utopique” à la française, antérieur au marxisme qui, selon Marx, était “scientifique”. Devrait-on s’étonner de la persistance de ces idéologies ? Leur pérennité vient de ce qu’elles offrent à ceux qui les profèrent une explication du monde clés en main et un sentiment d’intelligence à défaut d’être soi-même intelligent et informé. Le socialisme utopique, le marxisme archaïque, le trotskisme pseudo romantique, l’écologisme profond sont des “prêts à penser” qui évitent de penser par soi-même comme il existe dans la mode des prêts à porter. | GUY SORMAN
Leer artículo completo, aquí

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada

Nota: Només un membre d'aquest blog pot publicar entrades.